Pixel
Le Javascript est désactivé sur votre navigateur. Ceci peut affecter votre navigation sur ce site. Veuillez l'activer et recharger la page.
« N’achète pas sur Internet fais plutôt vivre ton magasin de quartier »
Que voilà une phrase dopée de préjugé, de diabolisation et de stéréotypage… ajoutons à cela l’hypocrisie quand elle est accompagnée plus loin, d’un « regarde si tu n’aurais pas un Noz, un Zeeman ou un Action près chez toi » ... Ugly
« Sur Internet » : qu’est-ce que ça veut dire ? Sur Internet, tout comme lorsque vous faites du lèche-vitrine dans votre centre-ville ou dans la zone industrielle près de chez vous, vous tombez sur différentes boutiques.

Vous avez en gros :
-    Les sociétés : vous les reconnaissez par le SA, SAS ou SARL (pour la France) : les sociétés ont un capital, des employés, etc … Il y en a des grosses (voir très grosses comme Am…n) et des plus petites. Si elles coulent, leurs gérants ne sont pas personnellement inquiétés car ils ne sont pas responsables individuellement mais les petites peuvent couler très vite et envoyer plusieurs personnes au chômage dans leur chute.
-    Les petites et moyennes entreprises (PME) : ce sont des petites entreprises ayant moins de 250 salariés.
-  Les micro-entreprises ou entreprises individuelles (ou TPE) : on pourrait les appeler aussi les dindons de la farce : entreprise de moins de 10 salariés (ici par exemple on est … 1 lol) : les avantages ? A part la parfaite autonomie de son activité sans avoir de compte à rendre à personne (à part à l’état ça va de soi …) ? Aucun je dirais ce matin (donc avec une humeur de chien mal léché).

La micro-entreprise sur internet est, pour les personnes lambda un peu restreintes d’esprit, la « méchante grosse multinationale qui tue les petites boutiques de quartier » …rien que ça ! Elle est mise dans le même panier que ses grandes sœurs : boutique + internet = même combat.
Heureusement, la plupart des personnes que je côtoie (en tant que cliente ou non), ont parfaitement conscience de la différence, mais quand je lis des commentaires lambda sur la toile parfois … ça fait peur !

Et pourtant …

Cupcake Nous faisons tout nous-même : comptabilité, administration des ventes, marketing, gestion de budget, service achat (oui oui le matériel on l’achète avant de le revendre, tout comme votre boutique de quartier, il ne tombe pas du camion. Et vous voulez la meilleure : on le commande souvent aux mêmes endroits … comprenne qui voudra), service clientèle, préparateur de commande, service d’affranchissement, coursier (les colis ne disparaissent pas d’eux-mêmes il faut les déposer : on pourrait demander à ce qu’on vienne les prendre directement chez nous comme les grosses boîtes mais ça coûte des sous …eh oui encore un truc payant et pas donné pfff) etc …
Nous n’avons pas de services pour ces différents postes et, là où les grandes sœurs ont souvent au moins une personne par service, nous sommes la seule personne pour tous les services : ça donne un ordre d’idée de la charge de travail hebdomadaire (où qu’ils sont les 39h ? c’est un mi-temps pour nous ça lol) … et nous ne sommes même pas fermés le weekend ! ^^

Cupcake Nous n’avons pas droit aux mêmes avantages que les grandes sœurs : sociétés ou grandes et moyennes entreprises il y a certes des inconvénients aussi attention je ne dis pas le contraire. Mais également des avantages que nous, en micro, on voit de loin, avec un peu de bave sur la commissure des lèvres :
- Le nerf de la guerre : les frais de port. Sachez que plus on envoie de colis (donc plus on a de commandes, donc plus on fait de chiffres, donc plus on gagne de sous … vous voyez ?), et plus les services postaux vous accordent des remises sur les frais de port que vous payez pour envoyer vos commandes. Qui dit plus grosse remise, dit tarif plus bas et donc dit frais de port plus bas pour vos clients, donc plus de clients, donc plus de commandes, donc plus de colis et la boucle est bouclée. Super hein ? Bah oui pensez-vous …

Sauf qu’en micro, nous les petits dindons, eh bien on ne fait ni le volume, ni le chiffre des grandes sœurs. Nos remises sont donc petites et on les paye limite plein pot ces frais de port démoniaques (et plus cher que vous quand vous envoyez un colis).
Du coup pour vous les fdp chez nous sont plus gros aussi. Et ce n’est pourtant pas faute de les réduire pour rester compétitifs... pour info sur ma boutique le tarif fixe des fdp c’est le tarif pour un mini riquiqui colis … et je rajoute au bout …

Alors entendre « les frais de port sont trop chers chez eux je préfère aller là-bas c’est moins cher », eh bien sachez que même avec ce qu’on vous propose, on perd de l’argent (car du coup on en paye une partie de notre poche) pour rester un tant soit peu à la hauteur des grandes sœurs qui mettent la barre très haute de ce côté-là…très très haute…bien trop haute.

- Et encore je ne vous parle pas des emballages : les cartons et autres papiers craft/bulles pour les remplir (si si ça s’achète ça et c’est pas donné en plus) car là aussi : plus vous en achetez en grosse quantité en une fois, et moins c’est cher (ça peut même aller du simple au double). Et quand vous achetez en grande quantité vous pouvez même les personnaliser ! Trop top ! Et ca plait à la cliente le carton personnalisé c’est certain (nous aussi on aime lol).
Alors les grandes sœurs elles en ont un stock je vous dis que ça. Mais nous … eh bien nous n’avons ni la place ni le portefeuille pour les commander et les stocker en si grosse quantité et là où votre colis (vide, pas très grand, et personnalisé) a couté 20 centimes chez l’une, elle aura couté 1€ chez l’autre (et on se contente d’un tampon et de nos petits biceps pour le personnaliser lol)

- Les frais de transactions quand vous payez votre commande on pourrait aussi en parler des heures : plus une entreprise/société fait de chiffre, plus les frais de transaction sont faibles … cool hein ? Oui sauf qu’avant de faire 50K€ de CA mensuel ….. voilà voilà : ce que vous payez ce n’est pas ce qu’on reçoit, non non (sans compter les charges derrières mais ça par contre on est à peu près toutes dans le même bateau … qui coule  ^^)

Cupcake Ce système de plus tu commandes moins tu payes est également valable sur certains produits (par exemple cela diminue les frais de douane quand vous commandez en une fois au lieu de 15, vous payez certes la TVA pareil, mais vous ne payez les frais de douane qu’une fois au lieu de 15), les franco de port aussi chez les grossistes (frais de port offerts à partir d’une certaine somme de commande) etc.
Eh oui : nous aussi on a des minimums de commande pour avoir les fdp gratuits …et souvent c’est pas les mêmes que les vôtres.
Il y a aussi les fabricants qui acceptent les commandes avec un minimum d’€ qui se compte en milliers … alors en effet parfois chez nous vous ne trouvez pas ce que vous trouvez chez le gros concurrent : lui il a les moyens d’investir cash, nous non … dommage ma pauv’ lucette ^^

Pour conclure : financièrement, bienvenue dans un monde où plus vous avez d’argent et plus on vous en fait économiser !

Et bien sûr c’est le chat qui se mord la queue car plus vous économisez et plus vous pouvez proposer des tarifs attractifs avec une jolie marge pour vous et écraser gentiment mais sûrement les micro qui rognent tellement sur leur prix pour rester compétitifs que leur marge en devient presque insignifiante tout en se prenant dans la figure qu’elles sont trop chères et qu’on préfère aller chez les grandes sœurs… on n’est pas très dangereux pour eux : suffit juste d’attendre et de laisser faire le temps : on va, on vient, mais elles là-haut, le plus souvent ... elle restent ^^

Alors oui quand on nous mélange avec, nous les petits, on n’aime pas trop ça et on crie à l’injustice car on est bien pressurisé déjà de ce côté-là. Personnellement je n’ai rien contre les concurrents : comme on dit : c’est le jeu ma pauvre Lucette ! Tu fais avec ce que t’as, ils font avec ce qu’ils ont. Ainsi va le monde il y des grands, des moyens, des petits et le monde tourne ainsi depuis toujours. Les petits triment plus, les grands un peu moins. Tant mieux pour eux, tant pis pour nous (même si en bonne hyperactive ça ne me dérange pas de trimer), bref : il faut de tout. Mais de là à nous confondre euh … nan lol

Cupcake Mais s’il n’y avait que ce côté … car de l’autre côté aussi on en prend pour notre grade : nous serions donc, à l’instar de nos très grandes sœurs (car chez les cadettes il doit y avoir un peu des 2 : des comme nous et des comme les ainées) , responsables de la fermeture des petites boutiques de quartier …rien que ça !

Alors nous on est quoi exactement ? Souvent on travaille de chez nous : notre stock, notre bureau, tout est chez nous.
On fait tout nous-même donc on a des journées de dingue.
On a les grandes sœurs plus haut qui nous tiennent sous pression avec leur méga promo, leur méga frais de port bas ou offerts, leur méga prix, leur méga tout.
Donc on donne tout ce qu’on a : on réduit nos marges à mort sur tout, on vous offre une partie des fdp et même le carton qui va avec soyons fous, on reste ouverts 7 jours/7 et je ne parle pas de notre boutique seulement : nous sommes là physiquement 7 jours /7 (suffit de nous envoyer un mail un dimanche après-midi ou même tard le soir pour s’en rendre compte). On court tous les après-midis pour que les commandes partent vite vite (oui rappelez-vous : souvent on est juste 1 lol) car contrairement à votre boutique de quartier, non seulement on vous fait payer des frais de port, mais en plus vous devez attendre pour recevoir vos produits ... un comble ...

Chez nous c’est l’inverse de boutique de quartier : là-bas vous vous déplacez, vous allez à votre matériel, vous payez et vous rentrez vous.
Chez nous vous êtes tranquillement assis derrière votre écran, et vous nous dites ce que vous voulez. Et nous on se lève, on va préparer votre commande, vous l’emballer, la déposer à la poste. Vous n’avez plus qu’à ouvrir votre porte 48h plus tard.

Nous ne sommes pas les concurrents des petites boutiques de quartier tout simplement parce que nous sommes nous aussi des petites boutiques de quartier ! Sauf que notre quartier est plus grand voilà tout.

Nous sommes seuls : derrière votre écran, quand vous nous contactez c’est la même personne que vous avez que ce soit pour une question de prix, de produit, de bon cadeau, de problème informatique, de tutoriel, de téléchargement, de conseil : c’est pas un robot ni un employé de bureau dans un open space avec son salaire peinard à la fin du mois assuré : c’est juste nous ; seuls avec notre projet, notre envie, notre passion et pas de salaire à la fin du mois (ni de congé maladie ni de congés payés que dalle rien nada et même pas de chômage si on coule …) : on doit le gagner littéralement à la sueur de notre front (parce que je vous assure qu’avoir 15 casquettes sur une tête ça pèse bien lourd et ça tient chaud…aux fesses).

Alors lire que nous, les micro dindons, on tue les boutiques de quartier et lire à côté qu’il faut aller acheter dans les grandes franchises qui détruisent tout côté tarif et rapport de force entre concurrents, eh bien cette nuit j’en ai pas dormi (en même temps j’aurais dû éviter de lire ce genre de choses avant de dormir… un bon Silence des Agneaux aurait été plus zénifiant).

Donc non : nous ne tuons pas les petites boutiques de quartier. Nous avons choisi un autre business plan, qui répond aux demandes et attentes des gens d’aujourd’hui, qui nous demande plus d’investissement physique et personnel, plus de stress au quotidien aussi, et si les petites boutiques ne peuvent ou veulent pas s’adapter au mode de consommation des gens d’aujourd’hui, c’est un peu facile de venir taper sur ceux qui le font. Ce n’est peut-être pas de leur faute … mais ce n’est pas la nôtre non plus.
Pour mon histoire ... oui désolée j’vais parler de moi …en ce moment j’ai envie apparemment … peut-être parce que je finis par saturer de lire des bêtises de niveau 99 sans jamais y répondre)

Je suis partie de rien il y a 5 ans de cela (pas de capital de départ, pas d’investisseur, pas de prêt, nada et de base je suis comptable donc pour le salaire de ministre qui permet d’épargner pour avoir des économies à investir on repassera hein).
J’ai commencé en vendant des tutoriels (et je continue d’ailleurs) et quand les crocheteuses ont commencé à me connaître, j’ai pu intégrer un peu de matériel. Ça s’est fait un peu par hasard : quelques malheureux yeux de sécurité sur une plate-forme de boutiques, j’avais quoi …20 paires en stock ?
Au fil des mois et des années j’ai réinvesti chaque petit euro que je gagnais grâce aux clientes qui avaient conscience du caractère humain de ma boutique et qui m’encourageaient, nous ne sommes partis en vacances qu’une fois en 4 ans et encore ça a duré 10 jours et j’étais greffée à mes mails sur la boutique.
Je bosse 18h par jour, je suis disponible tous les jours voir même toutes les nuits, je me suis faite toute seule à la sueur de mon front et j’en suis fière car je ne le dois à personne d’autre qu’à mon travail et à la confiance de mes clientes.
Mon entreprise est minuscule (elle tient chez moi et c’est pas Versailles et on vit vraiment pas comme des rois) mais je gère tout cela grâce à ce que j’ai appris au fil des années et de par mon expérience professionnelle d’avant.
Parfois je me rate, je rebondis et c’est reparti.

Je suis contente de ce que j’ai accompli et pourtant je suis encore ridiculement petite, mon entreprise est fragile mais je m’y accroche comme un chewing gum à une basket car j’y ai tout investi que ce soit de ma personne autant que de mon porte-monnaie et ma famille aussi car elle me fait confiance et compte sur moi.
Et ça, ça pèse aussi sur une seule paire d’épaules croyez-le bien.
 
Alors il y a des fois ou lire ce que je lis et entendre ce que j’entends, ça fait monter méchamment la moutarde au nez.
On ne demande pas de médaille on fait juste notre job parce qu’on veut le faire : personne ne nous a obligé à nous lancer dans cette aventure. Mais qu’on ne vienne pas nous accuser d’être responsables des malheurs des autres.


NDLR : si toi aussi tu as une boutique en ligne mais que tu n’es pas déclaré(e) (donc que tu ne payes pas tes impôts) et que tu te mets tout dans la poche « par passion » (parce que c’est bien connu que nous on fait ça juste parce qu’on n’aime pas ça hein), ferme ce post et oublie-le : tu n’es pas concernée.